index

Le temps passe vite, très vite, et je crois, pour cette année, que ma vie entame un virage à 180°.

Nina grandit, des choix s’opèrent et surtout, je suis de plus en plus à la recherche du bien-être en essayant d’éliminer le négatif autour de moi.

Pas évident avec les temps qui courent, de ne pas avoir peur, pas facile de changer des habitudes bien ancrées et surtout pas simple de réaliser que l’on se trompe.

Mais justement, je m’efforce peu à peu de vivre chaque seconde comme bon me semble et moins voire plus, aux dépens des autres.

Le résultat sera sûrement dans la durée mais la magie commence tout de même à opérer.

Pour ce faire, je me suis remise à la photo, je prends des cours d’illustration, je fais la cueillette de mes légumes bio.

Je re décors mon appartement peu à peu et envisage de petits travaux.

Je refais plein d’activités créatives avec Nina, notamment du Montessori. On cuisine, on joue, on arrose les fleurs, on rigole, on fait les folles.

On va entamer un carnet de voyage avec photos à l’appui. Un petit coin jardinage prend vie sur le balcon.

Je ne cuisinais plus beaucoup mais avec nos bons fruits et légumes bio, je prépare de belles salades, de bons smoothies ou jus frais, de douces poêlés, qui plus est, nous permettent de garder un contrôle sur notre santé mais aussi notre poids tout en se faisant plaisir.

J’ai enfin ré ouvert un blog sans savoir où cela me mènera mais les choses prennent une vraie tournure de carnet de vie avec mes humeurs, mes coups de cœur et surtout une jolie vie de famille.

(D’ailleurs, je tiens à remercier le soutien de tout le monde, car les vues sur le blog évoluent très bien, même si cela n’est pas mon but premier, ça fait du bien de savoir que l’on est lu, alors MERCI).

Nous repartons pour de grandes ballades. Nous voyageons. Nous retournons nager à la piscine. Nous allons voir les avions décoller et atterrir au bord de la piste. Nous faisons des pique-niques.

Je fais du tri, je vide, je donne, je vends, je ne veux plus m’encombrer et ne garder que l’essentiel. Nina tri et donne ses jouets régulièrement, elle a ainsi acquit une certaine valeur des choses et surtout compris le partage.

Je n’écris pas forcément bien mais je lis davantage pour améliorer cela et pourquoi pas, envisager un atelier d’écriture.

Je prends des cours d’anglais et regarde des séries en VO pour m’immerger. Je suis également plus curieuse, de choses et d’autres.

Je suis beaucoup plus sensible et plus fragile qu’avant, l’accumulation fait que, mais je continue à me battre comme je me suis efforcée de le faire auparavant.

Le samedi matin, on s’offre des fleurs, on se pose, le temps d’un café et de belles discussions, Nina se fait des copines et en oublie que l’on est là. Cette pause pour entamer le week-end est magique et signifie presque « que la fête commence!».

La perte de certains, l’apparition d’autres. L’éternel recommencement.

J’ai enfin compris qu’il était temps. Temps de regarder Nina s’épanouir, jouer, rire avec son père. Temps de se regarder, de s’aimer et surtout de partager avec celui que j’aime tant. Temps de s’évader, de rencontrer, de se nourrir par les voyages. Temps de créer, d’améliorer et d’apprécier ce cocon qui est notre maison. Temps de faire ce que j’aime faire et transmettre cela à Nina.

Profitez donc de ces doux moments de la vie, prenez le temps de regarder vos enfants s’épanouir, n’oubliez pas de prendre soin de vous et surtout, aimer vous, parce que finalement, tout se passe maintenant.

Je vous laisse, j’ai pleins de choses à faire…

Et vous, quels sont vos petits et grands bonheurs ?

index11

index12

index13

index16

index18