Un été à la montagne

Les vacances sont hélas déjà terminées. Quinze jours c’est court…trop court, mais pour bien terminer celles-ci, nous avons décidé de partir 4 jours à la montagne.

Je dois dire que c’est vraiment ce qui nous manquait, un retour à la nature et à la simplicité.

Nous avons donc posé nos bagages à Chabanon, une petite station familiale sans prétention dans les Alpes du sud, à tout juste 2h30 de chez nous.

Nous avons eu le souffle coupé en ouvrant les volets de notre studette louée pour l’occasion, une vue somptueuse sur les montagnes et vallées à plus de 1000m d’altitude. Les quatre jours à venir allaient être fabuleux, c'est sûr!

Ce séjour fut entremêlé de belles balades, de belles rencontres et de plaisirs gustatifs (enfin presque).

Il y a eu cette escapade autour de la station au coucher du soleil.

Un été à la montagne

Il y a eu cet apéro, sur la terrasse, admiratifs face à cette vue.

Un été à la montagne

Il y a eu une nuit presque blanche à cause du matelas qui penchait de mon côté.

Il y a eu cette brasserie (remplie de mouches!), dont la fille de la patronne (12 ans), la goutte au nez, nous a servi de la charcuterie assez étrange.

Un été à la montagne

Il y a eu cette balade dans un parc animalier avec les marmottes, mais j’y reviendrai ensuite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a eu ce resto où le patron a refusé de nous faire à manger car il avait DÉJÀ quatre clients (ouhaou!!!).

Il y a eu le bleu lagon du Lac de Serre Ponçon.

Il y a eu la Colline des Lutins, un parc dédié aux enfants, tenu par un passionné des gamineries et des animaux. Nina a assisté à un spectacle, y a fabriqué son pain, nourrit les animaux, fait du poney…

Un été à la montagne

Il y a eu l’odeur de la forêt humide après un orage.

Un été à la montagne

Il y a eu cette fondue savoyarde aux Cèpes préparée et servie par un réunionnais.

Il y a eu les étoiles et la pleine lune.

Il y a eu les champs de fleurs, les chardons et les fraises des bois.

D’ailleurs, grosse frayeur concernant les fraises ! Cette année est particulière quant au climat (El Niño, La Niña), et les fraises ont poussé sous deux aspects : l’une normalement granuleuse et l’autre complètement lisse…et bien la lisse est toxique ! Mais ça, je l’ai appris après avoir laissé Nina en manger une ! Ayant eu le réflexe de la prendre en photo, j’ai eu rapidement la confirmation qu’elle n’était pas mauvaise ! Je vous avoue avoir eu un peu peur tout de même !

Il y a eu bien d'autres choses, mais surtout, il y a eu « Toto » ! Je reviens donc « brièvement » sur ce parc animalier « Les Ganiayes » tenu par Christian Rias alias Toto, un ancien chercheur du CNRS tout aussi passionnant que passionné. Il aurait pu me vendre n’importe quoi tellement il me captivait.

Un été à la montagne

Tombé amoureux des marmottes il y a près de 22 ans, il a ainsi crée, seul, un parc animalier et afin de prendre soin de ses amours.

Doté d’une culture hallucinante, il aura su m'enrichir pour longtemps !

Je pourrais parler des heures à son sujet, mais je vais en garder pour moi. Je vais juste remercier ce Monsieur pour cette bouffée d’humanité, de simplicité et d’amour.

C’est sur cette note plus que positive que s’est achevé ce petit séjour qui fait un bien fou. Le retour aux sources et à la nature me manquait, il n’y a plus qu’à réitérer !

Belle journée !

***

Et vous la montagne l’été, ça vous tente ?

IMG_0441

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un été à la montagne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA